Les midi-conférences du CPEITC

Du plus ancien au plus récent

21 octobre 2015

Dimensions à considérer lors de l'utilisation des technologies auprès des personnes présentant une DI ou un TSA: la pyramide d'accessibilité numérique

Par Dany Lussier-Desrochers, Claude L. Normand, Stéphanie Fecteau, Jeannie Roux, Valérie Godin-Tremblay, Marie-Ève Dupont, Martin Caouette, Alejandro Romero-Torres, Charles Viau-Quesnel, Yves Lachapelle et Laurence Pépin-Beauchesne

Notre société numérique offre de nombreux avantages à bon nombre de citoyens. Cependant, les personnes qui présentent une DI ou un TSA doivent interagir avec un environnement numérique commun à l’ensemble des citoyens et inadapté à leurs besoins. Cette situation réfère à l’exclusion numérique. Malheureusement, peu de modèles sont disponibles afin de guider les intervenants et les chercheurs sur les moyens à mettre en place pour promouvoir une utilisation efficace et optimale des technologies par les personnes présentant une DI ou un TSA. Toutefois, notre équipe a développé une première modélisation des différents enjeux qui est présentée sous la forme d’une « pyramide d’accessibilité ». En plus de bien identifier les éléments à prendre en compte lors de l’intervention technoclinique, la pyramide offre quelques pistes de solution pour promouvoir l’accessibilité à ces technologies. La conférence présentera cette pyramide de même que des pistes de réflexion pour les intervenants, éducateurs et professionnels des programmes spécialisés en DI et TSA. 

Télécharger la présentation: 

9 décembre 2015

Les communautés de pratique virtuelles: un outil au service du partage d'expertises

Par Martin Caouette et Valérie Godin-Tremblay

Les différentes transformations en cours dans le réseau de la santé et des services sociaux viennent bouleverser les pratiques actuelles. Ces changements se combinent avec la volonté des organisations d’intégrer des innovations afin d’assurer une amélioration constante de la pratique. Ainsi, afin de poursuivre le développement de la pratique dans le contexte actuel, différentes stratégies peuvent être mise en place dans les milieux. Les communautés de pratique virtuelles représentent un moyen novateur de rapprocher des acteurs en des lieux différents afin de partager et d’échanger des connaissances. Ce midi-conférence du CPEITC vise ainsi à présenter les communautés de pratique virtuelles, de même que les enjeux et les défis à relever afin qu’elles contribuent au partage d’expertises et au transfert des connaissances au sein des milieux d’intervention. L’expérience d’utilisation des communautés de pratiques virtuelles au sein du CPEITC sera notamment utilisée comme illustration. 

Télécharger la présentation: 

23 mars 2016

Étude pilote sur l'utilisation du robot social auprès d'enfants présentant un trouble du spectre de l'autisme 

Par Marie-Ève Dupont, Laurence Pépin-Beauchesne, Dany Lussier-Desrochers et Valérie Godin-Tremblay

Les développements dans le domaine des technologies se réalisent de manière exponentielle et contribuent à l’offre de produits toujours plus performants. C'est le cas notamment de l'arrivée du robot social dans le secteur de la santé et des services sociaux. Le CISSS de Chaudière-Appalaches a réalisé une première expérience d’utilisation du robot social auprès d’enfants présentant un trouble du spectre de l’autisme (TSA). La conférence décrira cette expérience en abordant plus précisément les impacts cliniques associés à l’utilisation du robot social, les conditions techniques à mettre en place pour assurer un déploiement optimal dans un programme de réadaptation en DI et TSA et les enjeux associés à la transformation des pratiques professionnelles par les intervenants utilisateurs.

Télécharger la présentation: 

29 novembre 2016

L'utilisation des tablettes numériques en soutien à la suppléance à la communication orale pour les personnes présentant une déficience intellectuelle (DI) ou un trouble du spectre de l'autisme (TSA): bilan de la démarche exploratoire déposée au ministère de la Santé et des Services sociaux

Par Dany Lussier-Desrochers, Martin Caouette et Valérie Godin-Tremblay

Les personnes présentant une DI ou un TSA représentent un groupe de population dont les troubles de communication sont plus fréquemment répertoriés. Ces atteintes langagières peuvent affecter la réalisation de leurs activités de la vie quotidienne et par le fait même, leur participation sociale. Afin de palier à ces troubles, des solutions alternatives à la communication peuvent être utilisées, dont les technologies avec sortie vocale, telles que l’ordinateur ou la tablette électronique. Toutefois, l’utilisation de tels outils technologiques requiert un investissement financier important. Des programmes gouvernementaux ont ainsi été mis en place afin d’offrir un service de prêt ou d’achat d’appareil, dont le Programme ministériel des aides techniques de suppléance à la communication (PMATCOM). Afin d’évaluer les impacts associés à l’intégration des tablettes numériques pour les personnes présentant une DI ou un TSA au sein du PMATCOM, une démarche exploratoire a été réalisée. La conférence présente les résultats de cette recherche réalisée au sein de différents CISSS et CIUSSS québécois. 

Télécharger la présentation: 

28 février 2017

Projet TASA: la technologie au service de l'autonomie des personnes présentant une trisomie 21

Par Geneviève Labrecque

Le manque de ressources pour les jeunes adultes vivant avec la trisomie 21 est un besoin criant pour les parents. Ceux qui terminent l’école à 21 ans (ou avant) se retrouvent avec peu de possibilités. La transition de l’école à la vie active, qui prépare le jeune au début de son projet de vie, touche de nombreuses personnes. On constate qu’ils font face à de nombreux obstacles. Parmi ceux-ci, on compte le manque de ressources dans les centres de jour et le nombre peu élevé de milieux de stage et de travail. Cette situation oblige certains d’entre eux à rester à la maison. Pour ces jeunes adultes, les impacts sont importants: perte d’acquis ; vie sociale inexistante ; manque de stimulation ; dépression ; repli sur soi ; diminution de l’estime de soi. Il y a également des impacts sur les familles: un parent doit quitter son emploi ; épuisement ; peu de répit ; diminution du revenu ; vie sociale diminuée.

Le RT21, en partenariat avec le Centre de ressources éducatives et pédagogiques (CREP), a conçu un programme d’inclusion sociale encadré par des technologies numériques pour les personnes ayant la trisomie 21. Ce programme, qui a le jour en septembre 2016, se veut une suite pour les jeunes ayant la trisomie 21 qui n’ont pas d’activité en journée ou qui débutent un stage à temps partiel seulement. Le RT21 veut donc améliorer la transition entre l’école et la vie active en les préparant à une vie autonome.

Télécharger la présentation: 

© 2017 CPEITC

Créé avec  Wix.com 

CPEITC

Université du Québec à Trois-Rivières

3351 Boul. des Forges

Trois-Rivières, Québec

technoclinique@uqtr.ca

Nous suivre :

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • White Google+ Icon

© 2017 CPEITC

Créé avec  Wix.com 

CPEITC

Université du Québec à Trois-Rivières

3351 Boul. des Forges

Trois-Rivières, Québec

technoclinique@uqtr.ca

Nous suivre :

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • White Google+ Icon